Nominoë : L’essence de la botanique bretonne

S’il y a bien quelque chose que nous partageons à 100% dans la famille Cœur d’Artichaut, c’est notre amour pour le made in France et le respect de l’environnement. Des valeurs qui s’illustrent au quotidien par une alimentation saine, des gestes éco-responsables, mais pas uniquement. Depuis quelque temps, notre vanity est elle aussi passée au vert. Oui, parce qu’une fois qu’on s’est amusé à décrypter les étiquettes et à comprendre les ingrédients de nos produits de beauté, je vous assure qu’on cherche rapidement une alternative naturelle…

Voici donc une entreprise que nous sommes aujourd’hui fières de vous présenter au travers des yeux d’Arnaud Fourel et Jeremias Martins, ses créateurs. Aujourd’hui, on enfile son ciré jaune et ses bottes de pluie (Coïncidence avec la météo ? Trop fortes nan ?) direction l’Ouest à la découverte de la fabuleuse aventure de Nominoë, les cosmétiques de Bretagne qui nous ont chavirer.

Leur aventure & son histoire 

« Le seul, le vrai, l’unique voyage, c’est de changer de regard » . C’est sur cette citation de Marcel Proust que débute cette interview et leur histoire. Parce que Nominoë c’est avant tout ça, oser changer de perspective pour revenir aux essentiels. « Si l’univers des cosmétiques est une invitation au voyage, par ses concepts et une botanique venue de l’autre bout du monde, ce voyage s’accompagne malheureusement d’un impact écologique lié au transport qu’il nécessite », expliquent Arnaud Fourel et Jeremias Martins, créateurs de la marque. Pour éviter ça, pas de besoin d’aller bien loin. Non, il suffit en fait de se poser, d’observer et s’apercevoir, par une sorte de voyage immobile, que la découverte et le dépaysement peut se faire dans un environnement proche, à nos pieds ou voire même, au fond de notre jardin…
C’est lors d’ un retour à ses origines bretonnes, qu’Arnaud F. s’est arrêté sur celle dont l’odeur et l’aspect lui était familier, celle qui a bercé son enfance au bord de la mer : la fleur d’ajonc. Avec son parfum doux, exotique et chaud comme la noix de coco, les deux créateurs tenaient une idée. Sans le savoir, ils allaient relever le pari audacieux de nous surprendre sans aller à l’autre bout du monde. Il aura fallu 1 an et demi de développement et d’accompagnement avant que Nominoë ne voit le jour en 2008.

« Prendre le temps de redécouvrir une botanique si proche
de nous et sur laquelle nous n’avions que si peu posé le regard »


L’accord de la terre et de la mer 

Inspirés par les « Grandes Heures d’Anne de Bretagne » illustré d’un herbier éclatant de 337 plantes locales, Arnaud et Jeremias n’envisageaient pas d’aventure réussie sans une évocation contemporaine de la région.
Leur concept était simple : des soins efficaces aux plantes de Bretagne, en privilégiant la qualité des matières premières et la formulation. « En cosmétique comme en cuisine, la qualité des matières premières ne s’expriment réellement que dans un assemblage parfait. La formulation est donc primordiale » explique Arnaud F.
Ils se sont alors entourés des meilleures formulatrices françaises et ont sélectionné des plantes sauvages surprenantes, riches en actifs, issues des bords de mer comme la criste marine connue depuis l’antiquité pour sa richesse en sels minéraux, de la lande comme le genêt mais aussi des plantes cultivées comme le blé noir ou l’artichaut adaptées à leur biotope et qui ne nécessitent que très peu la main de l’homme.

 

Crédit photo : Nominoë

Un engagement durable

Vouloir donner du sens à ce que fait Nominoë pour le bien de ses clientes, c’était aussi faire certifier toute la gamme de ses produits par ECOCERT, dans une démarche de qualité et de respect de l’environnement.
Très attachés à la Bretagne, Arnaud F. et Jérémias M. participent aussi, à leur niveau, au maintien de l’emploi local en produisant la totalité des produits Nominoë, dans le Finistère et les Côtes d’Armor.

 

Une gamme d’indispensables 

Nominoë propose aujourd’hui une gamme de 8 produits dédiés au corps et au visage. Vous les trouverez directement sur leur site internet mais aussi en magasins un peu partout en France. Au style épuré et gracieux, ils sont reconnaissables par leurs flacons blancs marqués du Triskell, symbole emblématique de la Bretagne, ornés d’un liseré jaune et d’une écriture noire. Un style graphique que porte fièrement Nominoë rappelant alors le noir et blanc du drapeau breton associés au jaune flamboyant de la fleur d’ajonc.

Testés et recommandés par Coeur d’Artichaut :

 

arton14-37fedarton118-9bda3arton155-3def2

 

LE SAVIEZ – VOUS ? 

Aujourd’hui, une crème hydratante visage est généralement composée de 60 à 80% d’eau déminéralisée.La grande particularité des formules des Philtres Beauté et Parfait Nominoë réside dans le remplacement total de cette eau déminéralisée par une eau florale de criste marine bio (crithmum maritimum extract). Cette plante halophile, capable de résister à l’eau de mer et riche en sels minéraux, est reconnue pour ses propriétés antioxydantes, hydratantes et raffermissantes. Comme une garantie de produit naturel, son parfum iodée si singulier peut légèrement varier selon les conditions météorologiques et le lieu de récolte : votre crème devient donc unique en son genre.


Un grand merci à Nominoë, cette belle entreprise à taille humaine,
de nous avoir accordé de son temps.

A bientôt,
C. ❤

Un commentaire sur “Nominoë : L’essence de la botanique bretonne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s