Les 5 éléments essentiels à maîtriser lorsque l’on candidate

Photo by Tom Holmes

Ce mois-ci on s’était dit qu’on allait essayer de vous donner envie de prendre des risques et de réaliser vos rêves… Ça c’est la partie sexy et vendeuse de l’iceberg. Oui parce que vous imaginez bien que ça ne se fait pas tout seul et surtout que vous n’êtes pas tout seul (Bah ouais, 6 millions à chercher du boulot + les personnes en reconversion … Ça commence à faire du peuple !). Alors si vous souhaitez changer de métier ou de secteur d’activité, il va falloir se démarquer. Mais avant cela, avant de se lancer dans une opération séduction version ressources humaines, il vous faut avant tout bien maîtriser les essentiels du recrutement. C’est là que j’interviens.

Photo libre de droit de Tom Holmes 

Habituée à voguer de CDD en CDD, j’ai toujours écouté les bons conseils de mon entourage pro et perso pour améliorer mes candidatures. Non pas en leur demandant ce que eux feraient, mais plutôt comment sortir du lot dans l’océan de profils que peuvent recevoir chaque jour les entreprises. Voici les 5 conseils que j’ai suivi et qui m’on aidé à alpaguer les recruteurs :


  • Ton profil LinkedIn sera ton meilleur allié

Selon les secteurs d’activités, LinkdIn est devenu un incontournable du recrutement en France et à l’étranger. Grâce à des mots clés, ce réseau social professionnel permet aux entreprises de trouver et d’interpeller facilement des profils correspondant à leurs besoins. Pour vous, il est votre allié n° 1 ! Pourquoi ? Parce qu’il est bien plus qu’un CV en ligne. Au-delà du descriptif, vous pouvez compléter vos expériences avec vos réalisations, obtenir des recommandations de vos anciens employeurs ainsi que sur vos compétences de la part de vos anciens collègues, agrandir et entretenir votre réseau, déclencher une recherche d’opportunité… Bref, votre profil LinkedIn est votre vitrine. Il doit donc être irréprochable et complet.

  • Ta lettre de motivations sera personnalisée

Sachez qu’il n’existe pas une bonne façon de bien rédiger une lettre de motivations. La seule chose à retenir est qu’elle doit être concise, structurée et personnalisée à votre image. Parlez de votre parcours en valorisant les actions réalisées en lien avec le poste que vous convoitez, exprimez l’expérience qui vous a rendu le plus fier et pourquoi vous êtes en recherche d’opportunité. Finissez ensuite par pourquoi vous aimeriez travailler dans cette entreprise (sans fayoter !) et pourquoi ce poste. Sachez qu’au vu du nombre fulgurant de candidatures reçues pour un poste, les lettres de motivations sont lues en diagonale ou pas du tout. Ce n’est pas pour autant qu’elle doit être négligée ! Au contraire, elle doit donner envie au recruteur de vous rencontrer. Dévoilez-en alors suffisamment pour attiser sa curiosité.

  • Ton CV ira à l’essentiel

Quand vous candidatez pour un poste mettez vous 5 minutes dans la peau d’un RH. Il reçoit 200 candidatures pour un poste, il va devoir dépiauter 200 profils. Oui c’est son travail, mais plus vous lui facilitez la vie, plus vous allez être visibles. A force de vouloir se démarquer, les candidats se sont lancés dans la compétition du CV le plus artistique. Sauf qu’en fait des petits ronds de couleurs pour qualifier un niveau d’anglais c’est juste contre productif. Utilisez ce qui existe « débutant, courant, intermédiaire, bilingue ». Pour le descriptif de vos expériences, dites vous que vous parlez à quelqu’un qui ne connait pas votre métier. Donc faites simple et ajoutez éventuellement quelques chiffres si vous souhaitez vraiment appuyez une mission.

  • Tu tiendras un journal de bord

Une fois qu’on a bien la maîtrise des candidatures, on est vite pris par le flot jusqu’à en oublier de noter où on a candidaté #cestgenant. Et le jour où un recruteur vous appelle, vous ne vous souvenez ni du poste, ni de l’entreprise #cesttrèsgenant. Le mieux à faire est de tenir un journal de bord avec le nom de l’entreprise, la date de candidature, le poste et ses quelques missions et éventuellement le lieu. Une astuce qui peut aussi vous servir pour relancer les recruteurs lorsque c’est possible (Pour ça, n’hésitez pas à les rechercher sur LinkedIn).

  • Tu ne te décourageras pas

Sachez que le découragement ne viendra pas forcément de vous-même mais plutôt à force d’entendre votre entourage vous dire « Tu as des nouvelles ? Mais pourquoi on ne t’a pas rappelé ? Tu fais forcément quelque chose de mal… » Bref, à moins de vivre chez les bisounours, votre entourage risque de vous mettre à l’épreuve. Alors pour ne pas flancher malgré la pression, entourez-vous de personnes positives et optimistes, croyez en vous et surtout soyez patients. Aujourd’hui, il faut compter environ 6 mois pour trouver un nouvel emploi même dans la capitale. Alors n’ayez crainte, ça viendra.


 

Bisous de nous ❤

C.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s