Comment être impeccable en entretien quand on n’aime pas repasser ?

Après l’article de Laura sur son partage d’expérience d’auto entrepreneur, c’est à mon tour de ressortir ma plume ! Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut que je vous explique rapidement comment j’en suis venue à vous faire cet article. Pour cela, repartons du début.

Comme Marine et Laura, j’ai fais toutes mes études supérieures en alternance. Ce qui , à la fin de ma dernière année, m’a donné l’opportunité de continuer en CDD chez mon employeur. Deux ans plus tard, à force de passer de contrat en contrat dans le même groupe (Non je n’ai pas été embauchée #cestcon), j’ai pris la décision de ne plus m’acharner à obtenir un CDI dans cette entreprise et de regarder ce qu’il se faisait ailleurs.

Vous l’aurez donc deviné, comme 6 millions de français je suis aujourd’hui à la recherche de ma prochaine aventure (Tellement plus poétique dit comme ça). Et qui dit recherche d’emploi, dit entretien et qui dit entretien, dit présentation impeccable. Faisons le point :

  • Cheveux coiffés et make-up léger ✔
  • Chaussures dépoussiérées ✔
  • CV, notes, tickets de métro ✔
  • Chemise repassée ✗ (Oups …) 


Repas quoi ?  Repassage ? Connais pas …

Alors voilà, je plaide coupable : je déteste mais alors je déteste repasser ! Et ça ne s’arrête pas qu’à une question de goût, non parce que je manque aussi foncièrement de technique. C’est pourtant pas faute d’avoir eu les tutos by mamie ou by maman, mais rien à faire, je n’accroche pas … du tout.

Il faut sortir la table, brancher le fer, attendre que ça chauffe bref, une véritable perte de temps. Le pire du pire c’est quand il y a du calcaire dedans ! Vous pichtez et vous pensez avoir de la vapeur mais NOOOON vous avez des espèces de confettis blancs qui s’éparpillent partout sur votre sol sans vouloir en décoller. Quand ce n’est pas ça, c’est la flotte !

Comme tous les frileux du fer à repasser, je suis devenue pro dans l’art du mouillé-tendu sur cintre. Malheureusement, ça ne fonctionne pas à tous les coups et se présenter avec des vêtements froissés en entretien manque quelque peu de professionnalisme. Il me fallait donc une solution. C’est en faisant les boutiques qu’elle m’est apparue comme par magie …

Bye bye Centrale vapeur, bonjour Défroisseur !

Très utilisé par les professionnels du prêt-à-porter, le défroisseur n’a rien à envier à sa consœur Centrale Vapeur. Qu’il soit manuel ou doté d’une colonne verticale, il est ma révolution de cette année 2018.

Ses avantages :

  • Ne prend pas plus de place qu’un fer et une planche;
  • D’une simplicité enfantine à utiliser ;
  • Le défroissage est très rapide ;
  • Aucun risque d’abîmer les vêtements peu importe leur composition ;
  • Résultat égal à un repassage à l’ancienne (FAUX me dit mamie …) ;
  • Prix raisonnable.

Ses petits hic :

  • Impossible de repasser sa literie à moins d’y passer beaucoup de temps ;
  • On peut se brûler avec la vapeur en cas d’inattention.

(Ma foi, on ne va quand même pas le blâmer pour deux malheureux défauts.)

Vous aussi vous avez une aversion pour le repassage ? Voici une petite sélection dénichée sur internet. Petit conseil, si vous ne repassez qu’occasionnellement, partez sur les petits prix 🙂

A bientôt ❤
C.

Mien   2   3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s