Monoï : découvrez les bienfaits de l’huile prodigieuse des polynésiennes

Il parfume tous nos étés et sa simple odeur nous transporte directement sur la plage, face à la mer, lunettes de soleil sur le nez et cocktail à la main : on vous parle bien sûr du Monoï. Mais connaissez-vous réellement son histoire et ses bienfaits ? En cette période estivale, on a eu envie de vous dévoiler les secrets de l’huile sacrée des polynésiennes.

Un peu d’histoire

Celui que l’on prononce « moneuille » a vu le jour sur les îles de Polynésie il y a plus de 2000 ans. Ce petit parfum de paradis est obtenu grâce à la macération de fleurs de tiaré de Tahiti dans de l’huile végétale de noix de coco. Malgré ce que l’on peut croire, le Monoï n’est pas une fleur ! (appris il y a deux semaines … #shameonus).

Le saviez-vous ? Monoï signifie huile parfumée en tahitien !

Son usage

Vous voyez les conséquences d’une huile restée trop longtemps sur le feu ? Et bien ça vous donne une petite idée des effets du Monoï sur votre peau lorsque vous vous exposez au soleil en quête du bonzage parfait. Parce qu’à moins d’être composé d’un indice SPF, il n’est absolument pas conseillé comme huile solaire. Bien au contraire, il peut causer des brûlures et accélére le vieillissement de la peau.

Pour connaître son usage authentique, il suffit de traverser l’océan Pacifique où il fait partie intégrante du quotidien des polynésiennes. Elles l’utilisent tous les jours comme huile de soin et de beauté pour la peau et les cheveux.

Ses vertus

Au-delà de son parfum enivrant et de ses qualités hydratantes et nutritives, le Monoï détient de nombreux bienfaits. Certains même insoupçonnés…

Véritable barrière anti-pollution, le Monoï va faire office de seconde peau vous protégeant alors de toutes les agressions extérieures. Adapté à tous types peaux, il est aussi reconnu pour ses vertus raffermissantes.

Utilisé en soin pour les cheveux, il répare en profondeur, nourrit et fait briller le cheveux. On lui note également un léger effet anti-pelliculaire parmi ses nombreux talents.

Comment reconnaître le vrai monoï de Tahiti ?

Il faut savoir que le nom « Monoï » n’est pas protégé. Ce qui ouvre donc tous les champs des possibles aux marques s’appropriant le terme sans même que leurs produits ne remplissent sa composition traditionnelle et 100% naturelle. En dépit de vous décevoir, il est donc fort possible que l’huile que vous utilisez s’apparente plus à de l’huile de colza (histoire vraie…) qu’à du Monoï de Polynésie.

Pour déceler le vrai du faux, ont sort ses lorgnettes et on décrypte la composition du produit. Pas besoin d’un bac +10 pour savoir en un coup d’oeil si le produit est naturel ou non. Le deuxième indice est l’étiquette « Monoi de Tahiti d’Appellation d’Origine ». Elle a été créée en 1982 est atteste de sa provenance et de son processus de fabrication. En bref, il n’est pas très simple à trouver.

Nous, nous avons déniché et adopté le nôtre sur Joli’Essence. Contrairement à ce que l’on peut penser, le vrai Monoï est beaucoup moins cher que celui que l’on peut trouver dans le commerce. Son odeur est aussi bien différente… #mercilesproduitschimiques.

Bon été les vahinés 😉 ❤

C.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s